ALEXIS 21ANS FTM CANADA

Rencontre avec un Ftm vivant au Canada,Quebec ville de Montréal. Zoom sur la vie d'Alexis "Darkmiracles" .Gérant, chef de quart chez Mc Donald’s. Il se passionne pour les requins, les extraterrestre et les furets ! Il a six furets, il les adore. Ce sont ses bébés. Son temps libre, il en a pas beaucoup, mais dès qu'il a une minute à lui,il s'’occupe de ses furets et de mettre à jour son site internet. Sinon il aime regarder des films, il dit être un maniaque de film.

"Je suis un miracle sombre, d’où vient mon surnom? Je vous explique…Mes parents étaient incompatible. Ils ont eu beaucoup de difficulté à me concevoir. Les médecins croyaient que ma mère était infertile, car elle n’avait qu’une seule ovulation par année. Après une longue attente, ils ont réussi à m’avoir. Ils ont eu une belle petite fille en santé. Il y avait de grandes chances que je sois handicapé à cause de l’incompatibilité du sang de mes deux parents. Mais je suis là ! Je suis un miracle, et je suis sombre….vous devinez pourquoi…" - Alexis -

Alexis, Comment décrivez-vous votre genre? Votre identité?
Je suis un homme, un vrai. Je l’ai toujours été, du moins intérieurement. Bien sûr je sais que physiquement j’ai toujours été Caroline jusqu’à pas si longtemps. Je ne le nie pas, mais au fond de moi, je suis Alexis depuis ma naissance. Évidemment lorsque j’étais jeune je ne connaissais pas le mal qui me rongeait, mais en vieillissant j’ai fait mes recherches ( vive l’internet ) et j’ai découvert que ce mal avait un nom. Le transsexualisme. Je sais bien que point de vu science, je suis un transsexuel, mais je ne dit pas au gens « Hey regardez-moi je suis transsexuel ! » je dis plutôt « Je suis un homme ».

Avez vous quelqu'un dans votre vie?
Je suis en couple avec une femme merveilleuse. Nous sommes ensemble depuis un an et trois mois. Nous sommes fiancés !!

Vous n’êtes pas anormaux, vous êtes prisonnier."

Comment vous êtes vous rencontré?
Sur le net, un site appelé Doyoulookgood. Bref, je cherchais des filles de ma région, par curiosité, et mon regard revenait toujours sur sa photo. Je l’ai contacté et à ma grande surprise elle m’a répond. Nous avons bavardé un peu sur le net, et nous sommes allé manger un morceau ensemble. Après notre rencontre, on s’est promis de se revoir, et c’est ce que l’on a fait. Depuis ce temps nous sommes toujours ensemble.

Avez vous des projets ensemble?
Des projets ? Tout pleins…Pour le moment par manque d’argent on doit être patient, mais bientôt… Nous voulons nous marier et avoir des enfants bien sûr !

Où en étiez-vous dans votre parcours à ce moment là ?
Quand elle est arrivée dans ma vie, je n’avais fait que la Mastectomie. Ma confiance en moi était vraiment à son plus bas. Je venais de vivre deux années de couple vraiment difficiles. Elle a sauté dans ma vie et l’a illuminé, elle m’a en quelque sorte redonné goût à la vie.

Votre entourage est il au courant de votre parcours? Comment avez vous informé vos proches?
Ma famille, mes amis, mes collègues de travail, mes connaissances…Tout le monde a bien pris la chose. La plupart s’en doutaient, c’était quelque peu évident. Depuis l’âge de 12 ans j’étais très masculin. Je n’ai pas vraiment eu à l’annoncer à tout le monde. Je l’ai dit à ma mère, qui l'a dit a mon père ( j’avais très peur de sa réaction ). Ensuite à mon cousin, qui l’a dit à ses sœurs et v’lan, la nouvelle s’est répendue ( rire ) ! Et j’ai une très grosse famille ( rire ).

"À l’âge de quatre ans je priais déjà le bon dieu de me changer en petit garçon."

Avez vous déjà connu des discriminations par rapport a votre choix de vie ?
Oh que oui, j’y ai goûté ! À l’école surtout…C’était littéralement l’enfer. Mes compagnons de classe ne savaient pas pourquoi je m’habillais ainsi, ils n’ont pas vraiment cherché pourquoi non plus. Ils ont préféré juger, c’était moins compliqué pour eux. Ils m’en ont fait vivre de toutes les couleurs. Tout d’abord, des élèves de l’école que je ne connaissais même pas ( plus vieux que moi ) me battaient régulièrement. Je n’osais même plus me promener seul dans l’établissement sois disant sécuritaire. Je me faisais voler, crier des noms, insulter, violenté…Ca a duré deux longues années, jusqu’à ce que je change d’école.

Quel parcours avez vous fait? Comment vous êtes vous informé/renseigné pour poursuivre ces démarches?
Les principales informations que j’ai recueillis étaient sur internet. J’ai contacté plusieurs psychologues et endocrinologues jusqu’à ce que je trouve une équipe acceptant ma condition. J’ai subi une mastectomie en mars 2004 qui à été très bien réussi et sans cicatrices. J’ai commencé mon hormonothérapie en février 2005, 300 mg de delatestryl aux deux semaines, injecté par intra-musculaire. Ensuite j’ai été opéré pour une hystérectomie en mars 2005. Présentement je commence l’électrolyse de mon bras gauche afin de me faire opéré pour la Phalloplastie. Je suis sur la liste d’attente, mais cela devrais être fait d’ici 2007.

"...j’aimerais avoir un enfant, me placer, devenir un homme responsable, avec sa petite famille."

Vous êtes Canadien, les gens sont-ils plus ouverts ? Comment se passe votre quotidien?
Ici au Canada les gens sont vraiment ouverts d’esprit. On entend de plus en plus parler de Transsexualité. Évidemment il existe quelque exceptions à la règle comme dans tous les pays du monde, mais en général nous sommes tous égaux aux yeux des gens. Je suis maintenant Alexis, je serai bientôt légal sur papiers, j’ai de la barbe, du poil, une grosse voix, je n’ai plus de seins, plus d’ovaires ni d’utérus, je suis un homme fiancé, et je me fond dans le décor. Personne ne peut se douter de quoi que ce soit, et c’est bien ainsi.

Avez vous des regrets? Aimez vous votre corps maintenant?
Je n’ai aucuns regrets sinon que d’avoir attendu si longtemps avant de faire les démarches pour la prise d’hormone. À l’âge de quatre ans je priais déjà le bon dieu de me changer en petit garçon. Aujourd’hui j’ai 21 ans, et c’est Docteur Ménard et Docteur Brassard qui vont exaucé mon vœu le plus cher. Avoir enfin un corps qui correspond à mon âme. J’aime bien mon corps à présent, l’effet que la testostérone fait sur celui-ci est incroyable, mais avec mon pénis, je ne serai que plus complet et je pourrai enfin m’épanouir comme n’importe quel homme devrait pouvoir le faire.

Comment voyez-vous votre avenir?
J’aimerais bien retourner aux études, finir mes mathématiques secondaire 5, et étudier en Éducation spécialisée. À l’âge de 23-24 ans j’aimerais avoir un enfant, me placer, devenir un homme responsable, avec sa petite famille.

Pensez vous qu'au Canada les Trans sont plus reconnus que dans d'autres pays?
Je ne connais pas vraiment la réputation des trans dans les autres pays, ni leur stade d’acceptation, mais je peux dire qu’ici au Canada, nous sommes assez bien reconnu, Bien sûr il y à encore amélioration à faire, surtout au niveau des opérations coûteuses qui devraient être payés, mais en général nous sommes bien acceptés.

Connaissez vous d'autres FtM ? Canadien? Français?
J’en connais quelques uns. Par le biais de mon site internet, des gens du quebec et du Canada viennent me parler. J’ai fais la rencontre de certains, mais la plupart habite très loin de chez moi. J’aime bien aider les ftm, car je me suis fais aider moi même durant le début de ma transition. Je me dit que c’est important d’aider les autres à mon tour, et j’aime bien le faire.

Quels conseils pouvez vous donner aux FtM qui pensent ne pas y arriver?
Il ne faut pas lâcher, même si les gens autour de vous n’approuvent pas vos démarches, ne restez pas dans l’ombre. Afin de rendre les autres heureux, vous serez malheureux. Criez qui vous êtes, ne vous laissez pas marcher sur les pieds. Vous n’êtes pas anormaux, vous êtes prisonnier. Il faut vous libérer, et la seule personne à pouvoir le faire, c’est vous. Vous êtes le seul à détenir la clé de votre bonheur, faites le maintenant. Vous verrez, l’air sera plus frais et la vie sera beaucoup plus sereine.

Pourquoi avoir accepté d'être interviewé par T BoY MaG ?
Pour partager, pour informer, pour démontrer que tout le monde peut réussir à se sortir d’une rude épreuve, et en être que plus heureux.

Propos recueillis par Tommy