DOMINIC 25ANS FTM BELGIQUE

Rencontre avec un Ftm vivant en Belgique. Zoom sur la vie de Dominic un T Boy attachant qui nous prouve que le seul moyen de vivre c'est d'y croire et de se battre.

Dominic, comment décrivez-vous votre genre ?
J'ai connu le mot FtM en regardant la télé y'a dix ans de ca. C'est comme ca que je me suis vu et identifié pendant des années. Mais là tu me demandes et je te dis: "Je suis un garçon", c'est comme ca que je vis. Physiquement je n'ai jamais eu vraiment de problèmes, je suis très androgyne, mais j'étais pas reconnu, j'avais les "elle" et les "mademoiselle". Pour un mec c'est dur, je déprimais facilement.

Vous avez quelqu'un dans votre vie?
Je suis avec une femme de 30ans depuis... 2ans. On est très amoureux.

Comment vous êtes vous rencontrés ?
Dans un parc sur un banc (rire). Je lisais "Mon corps en procès" de Ludwig Trovato, puis elle est venue sur le même banc et elle m'a dit "Je l'ai lu aussi!". Du coup on a parlé, elle surveillait sa petite fille qui jouait... Le lendemain on a bu un verre, 2 jours après un ciné... Et 1 semaine après je me suis installé chez elle.

"Aujourd'hui avec ma mère ca va mieux(...)Les autres membres de ma famille disent que j'ai tué quelqu'un. Alors que j'ai plutôt donné la vie. Ma vie."

Où en étiez-vous dans votre parcours à ce moment là ?
Je sortais tout juste de l'hôpital, voilà pourquoi j'avais du temps pour traîner dans les parcs (sourire). Environ 6mois de T à l'époque et la mammectomie. Pour dire vrai j'étais son deuxième petit ami FtM, donc elle connaissait déjà bien le sujet. J'ai eu beaucoup de chance de tomber sur elle, ma famille m'avait tourné le dos, mon meilleur ami (qui est mon cousin) bossait à l'étranger, j'étais seul pour vivre ma nouvelle vie. Elle est arrivée au bon moment.

Y a t-il eu des grosse tensions, des moment de faiblesse, des doutes durant toute cette période ?
Non. C'est une femme forte, je suis un homme qui croit au bonheur et qui aime la vie. Je savais que mon jour viendrait.

Comment cela se passe t-il avec la fille de votre amie ?
Plutôt bien. Je suis son beau père, on vit tout les trois car son père biologique vit à l'autre bout du monde. Elle a 5ans, elle est très intelligente, mais je ne sais pas si un jour on lui dira mon passé.

"Je suis un homme avant tout, plus jamais je ne veux être vu comme une fille!"

Avez vous déjà connu des discriminations par rapport a votre choix de vie ?
Quand je retourne dans mon pays d'origine qui est l'Espagne,oui. J'en ai connu et j'en connais encore. Ma famille n'accepte pas mon parcours Trans. Je suis d'une famille Catho, c'est contre nature de changer de sexe. Du coup mon père n'a pas voulu que je travaille pour lui, dans son entreprise. Seul mon cousin vivant en Belgique m'a tendu la main... Aujourd'hui avec ma mère ca va mieux, elle m'aime, elle m'appelle Dominic et elle est heureuse de ma situation actuelle. Les autres membres de ma famille (très nombreuse) disent que j'ai tué quelqu'un. Alors que j'ai plutôt donné la vie. Ma vie. Je me regarde dans la glace, je me balade torse nu, j'ai une voix grave, une femme, une petite fille, une maison, un boulot génial. Bref je suis heureux, je suis vivant, un mec presque banal au fond!

Vous considez-vous comme hétéro ? Aviez vous des craintes à aller vers des femmes? peut être de peur qu'elles ne vous acceptent pas ?
Oui je suis hétéro, depuis toujours. Je me suis jamais vu comme une fille aimant une autre fille. Je n'ai jamais eu de relation avec des lesbiennes d'ailleur. Ma seule crainte était justement de tomber sur une femme lesbienne qui m'aurait vu comme elle. Je ne fréquente pas le milieu homo, je n'ai rien contre, j'ai des amis gays, lesbiennes, bis, trans. Mais ce n'est pas mon "univers" malgré mon chemin parcouru. Je n'ai pas besoin de ca pour me sentir à l'aise et accepté. Je suis bien partout, mais j'ai une vie pèpère, ma femme, notre fille, des sorties de famille. On est bien tout les trois, alors pourquoi changer ca.

Vous êtes Espagnol vivant en Belgique, les gens sont-ils plus ouverts ? Comment se passe votre quotidien?
Au début je ne devais pas resté longtemps en Belgique, mais j'ai finalement fait mes études ici et mon parcours Trans. Actuellement pacsé avec ma femme je pense faire ma vie ici. Sa famille ne sait pas mon passé, aucune personnes de notre entourage hormis mon cousin. Nous vivons au présent en pensant à notre avenir ensemble, pourquoi faire ressurgir les démons du passé. Je n'ai pas honte d'être Trans, je suis fier de mon combat. Mais je suis un homme avant tout, plus jamais je ne veux être vu comme une fille! Aujourd'hui je peux montrer fièrement mes papiers! Dominic, sexe M, et mon quotidien c'est ca.

Connaissez-vous d'autres Trans ?
Pas vraiment. Disons que je discute avec des MtF, le net est un moyen de faire des rencontres, mais celà ne fait pas longtemps que je l'ai.

Et enfin, que pensez vous de ce nouveau concept, un magazine web pour trans, que pensez vous qu'il puisse apporter a notre communauté ?
Ma femme l'a vu la première, puis je l'ai lu. J'ai trouvé la forme superbe. Un ensemble positif. C'est très bien de voir l'expérience des autres, le parcours, leur quotidien. C'est une aide en plus pour certains, montrer que c'est possible d'y arriver, de vivre. De ne surtout pas baisser les bras, car si on ne se bat pas on ne peut pas avancer. On a rien sans rien dans la vie. Donc je ne peux dire que bravo et surtout longue vie à T Boy Mag... Et merci.

Propos recueillis par Tommy